polygamie, femmes, afrique, islam, droit des femmes, lutte des femmes

Cette association sans but lucratif est apolitique.
Son premier objet est d'informer et de protéger les femmes victimes de mariages polygames subis par tous les moyens légaux à disposition. Informer, car trop de femmes subissent ces unions plurielles comme une fatalité, une obligation, et ne savent pas assez qu'une autre forme de vie maritale est possible. Cela est vrai en Afrique noire, bien sûr, mais aussi en France, ou les femmes sont souvent jetées dans des unions polygames forcées, contractées "au pays" et subies en France. La victime se retrouve alors plus ou moins isolée, voire enfermée dans un appartement, dont elle ne sort pas ou peu, ne parle pas le français et ne sait pas trop comment faire face à sa situation. En lien avec les pouvoirs publics et d'autres associations, EFAPO se propose alors d'informer ces victimes potentielles des droits qu'elles ont et des possibilités qui s'offrent à elles pour sortir de l'engrenage subi.

Le second but de l'association est de faire connaître, d'alerter, de mobiliser. En France, les pouvoirs publics, le grand public et les médias minimisent au mieux ou ignorent au pire, les faits de polygamie subies et ou forcés sur le territoire français. Il faut des "affaires" comme celle qui a défrayé la chronique en autour du boucher de pour qu'il soit reconnu et admis que des unions polygames de fait existent au pays des droits de l'homme... mais pas des droits de la femme ! Car rappelons-le, devoir vivre, sous le même toit, souvent dans des conditions de promiscuité désastreuses, avec les autres femmes et les autres enfants de son mari n'est JAMAIS voulu ! Derrière ces "coutumes" il y a la souffrance d'être humains impuissants, démunis, et hélas, trop souvent résignés.

Enfin EFAPO c'est un lieu dématérialisé qui grâce à sa hot line et à ce site permet à celles et ceux qui veulent de l'aide d'être assistés en toute légalité et en toute sécurité.
Et à ceux et celles qui veulent aider à changer le monde (!) à venir nous rejoindre.